Fire and Ice

Mis à jour : 12 nov. 2018



Cette semaine, une activité complètement incongrue est survenue dans mon planning.

Le festival Joséphine fait du yoga, auquel j’ai participé cet été, a intégré pour la première fois des cours de yoga en allemand. Cette belle initiative a permis de tisser des liens entre la communauté yogique allemande et française. Suite à ces nouvelles connexions, une volonté de créer des rencontres transfrontalières est née.


Les organisateurs se sont dit qu’après avoir expérimenté le bain glacé à Josephine, il était tentant d'experimenter une marche sur le feu en Allemagne.

Il se trouve justement que la Yoga-Akademie-Baden organise ce genre d’évènements.

Bref, le projet est lancé en août, mais petit couac organisationnel, ce n’est que ce mercredi que les profs de Josephine reçoivent une proposition pour participer à ce rituel pour le samedi de la même semaine… pas le temps de se préparer psychologiquement, mais oh miracle, je ne fais rien ce samedi.

Banco, je signe !


Un beau samedi d’octobre, 7 Français se dirigent donc vers Achern pour rencontrer les membres de la Yoga-Akademie-Baden et prendre un premier contact avec le feu.

Nous arrivons juste à temps dans une jolie ferme au milieu des champs pour participer au cercle de présentation qui vient de débuter, et ooooooh, comme peu d’entre nous ne l’avaient envisagé… les échanges se font en allemand.



Heureusement nous avons deux yogis strasbourgeoises bilingues et volontaire pour se charger de la traduction pour les 5 d’entre nous qui ne comprennent rien à la langue de Goethe.


Malgré la barrière de la langue, l’accueil est très chaleureux. Et nous entamons les épreuves…


Tout d’abord une épreuve d’introspection et d’ouverture, tout comme dans la tradition chamanisme, il faut aller chercher un objet de nettoyage et de développement pour le rituel. Au plus profond de soi, quels éléments serait-il judicieux d’évacuer et lesquels souhaiterions voir se développer, le tout dans l’échange avec l’autre.

Fidèle à mon habitude pour ce genre d’exercice je n’hésite pas aller dans le très intime… car c’est ce qui compte le plus après tout !

Suite à ces échanges, nous avons tous un petit papier pour les choses à dissoudre, et une mini buchette pour les éléments à accueillir.


Ensuite, nous entamons des exercices pour nous entrainer à nous mouvoir sans intervention du mental. Un exercice d’abord en duo puis en cercle où chacun danse avec des bâtons qui s’entrechoquent dans un rythme de plus en plus effréné.

Super exercice de rythme et de cohésion, l’énergie monte et les liens se resserrent.


Pour continuer, nous préparons le bois pour le feu en transportant les bûches jusqu’au site de l’épreuve, à quelques certaines de mètres.

Chaque participant ramène les bûches en silence en prenant le temps de méditer sur ses intentions.

C'est alors que nous allumons le brasier au nom de l’amitié franco-allemande.






La préparation sérieuse commence, pour aiguiser notre attention, on nous propose l’épreuve de la flèche.

Mais quoi ?! Non, mais t’es complètement dingue !! Tu veux que je brise une flèche dont la pointe est placée à la base de mon cou... j'ai pas fait option Shaolin à l'école, moi !!!

« Je brise cette flèche pour accomplir l’impossible… », inspirer, expirer, pas vif en avant : « CLAC ! » (la flèche, pas ma gorge).


Wow, mais c’est complètement dingue !

Gros câlin à notre organisateur pour célébrer l’épreuve dans l’amour.


Suite à cet exercice intense, nous attaquons les consignes pour la marche sur les braises, humilité et respect vis-à-vis du feu, pas de demi-tour possible, gratitude et cohésion avec le groupe.

Il est possible que le feu nous fasse des « bisous », mais c’est pour nous permettre d’avoir un feedback sur notre disposition à être dans le moment présent ainsi que pour évacuer les choses à travailler.

Ok, ok, après tout, j’ai réussi à briser une flèche avec mon cou, je peux bien accepter les bisous du feu.


Nous chantons des mantras pour calibrer le groupe et élever notre niveau énergétique. Notre coach nous indique qu’une étude australienne a montré que lors de la préparation de ce rituel, après 5 minutes de chants, les cœurs des membres du groupe battent à l’unisson, Cool !!

Et de toute façon, ce travail est nécessaire pour que le groupe puisse soutenir la personne marchant sur les braises.


Après un après-midi et une soirée de préparation, c’est vers minuit que nous arrivons devant le tapis de braise, il est nécessaire de faire cette épreuve dans l’obscurité de la nuit pour que notre corps perçoive bien l’incandescence des braises et se prépare en fonction.


Le spectacle est magnifique, l’allée de 5-6 mètres de charbon rouge vif scintille et brille comme mille constellations enflammées.

Cela provoque une vive émotion en moi, cet espace m’appelle, je suis à la fois très impatient et complètement paniqué à l’idée de le traverser pieds nus.


J’inspire profondément, je m’incline pour un salut et m’élance d’un pas déterminé, suivi d’un autre, puis d’un autre et encore un… c’est fini, Danke !

Wow, ce n’est pas mes pieds, mais mon coeur qui s’est embrasé, je me sens tellement fort, tellement aimé par le feu ainsi que par cette tribu qui me porte.


J’ai ressenti un petit smack sous le pied gauche, mais surtout une douceur sur tout le reste de mes plantes de pied… marcher sur les braises ardentes en conscience, c’est comme marcher sur du coton.





Arf, dans le feu de l’action j’ai uniquement pensé à faire le vide et j’ai oublié de poser mon intention de nettoyage… J’attends quelques minutes et j’effectue un nouveau passage… zut encore raté ! (pas évident de diriger ta pensée quand ton cœur bat la chamade)

J’effectue encore un passage, puis un autre, la sensation sous mes pieds est intense, mais elle n’égale pas l’intensité du feu intérieur qui ne cesse de croitre à l’intérieur de moi à chaque passage.

Comme j’ai du mal à poser mes intentions, c’est une excellente excuse pour retenter encore et encore.

« Quand on n’a pas de tête on a des pieds !! ».


L’épreuve touche à sa fin, le tapis s’est suffisamment élargi pour que nous puissions effectuer des passages deux à deux.

L’épreuve est juste magique !

Se synchroniser avec quelqu’un et traverser la braise main dans la main est tellement beau et puissant. J’ai ressenti une immense douceur dans cette marche en amour et cohésion. Je réitère l’épreuve à deux une seconde fois, puis une troisième au nom de l’amitié franco-allemande.

Au final, je suis complètement accro aux passages sur le feu, me laissant prendre au jeu à la moindre excuse, j’ai fait 8 passages sur les braises… heureusement que la cérémonie n’a duré qu’une heure ou j’aurais fait des passages jusqu’à finir sur des moignons de jambes

Pour finir la soirée nous partageons une soupe tout en échangeant sur nos ressentis respectifs, cet accueil, cette force, cet amour, cette épreuve… La sensation est intense sous la plante de pied de la plupart d’entre nous, mais nous avons le cœur léger, nous nous sentons forts et enrichit de nouvelles amitiés.


Le rendez-vous est pris pour une prochaine épreuve de la glace, en France cette fois !

Au lendemain de ma marche sur le feu, je me sens merveilleusement bien, j’ai adoré cette épreuve et je la referai dès que possible.





154 vues
CONTACT
  • Grey Facebook Icon
  • Grey YouTube Icon
  • Grey Instagram Icon

Primal Bloom

STRASBOURG - FRANCE

tél : 06.85.47.56.55

SUBSCRIBE TO THE NEWSLETTER

© 2018 par Damien Eissen